En moyenne, quelle est la durée de vie d'un site internet ?

Rien n’est éternel. Par exemple, la durée de vie moyenne d'un site internet est de 3 ans. Certains sites disparaissent définitivement seulement au bout d'une année. D'autres sites, assez connus, sont pérennes dans temps (pour le moment), comme par exemple Google qui est dans sa dix-huitième année d'existence.

La probabilité d'une durée de vie en fonction du temps écoulé se calcule au moyen de la loi exponentielle.

Pour approfondir le sujet, un site internet a une probabilité de 1/3 de disparaître au terme des prochains 365 jours écoulés. Et si au terme d'un an le site existe encore, il a encore une chance de 1 sur 3 de disparaître au terme des 365 jours suivants.

Dans un tout autre contexte, un roman de Frédéric Beigbeder, dont le titre éponyme déclare avec réalisme que "L'amour dure trois ans". Ici aussi, l'amour a une probabilité d'un risque sur 3 de s'éteindre un an après maintenant, et rebelote l'année suivante. Comme pour les sites internet, dont la durée de vie moyenne est aussi de 3 années, il s'agit du même calcul de probabilité.

La longévité maximum d'un groupe de N sites internet est une fonction logarithmique. Dans un groupe de 100 sites internet, le dernier site disparaît après une quinzaine d'années. Un groupe d'un million de sites web verra son dernier site disparaître après un demi-siècle environ.

Dans le monde, il existe actuellement 500 millions de sites internet connectés simultanément. Que deviendra le web actuellement connecté ? Les 500 millions de sites actuels disparaîtront jusqu'au dernier après un délai d'environ 65 ans. Cela montre que le web du futur ne ressemblera pas au web du présent. Les sites finissent tous par disparaître, entre-temps remplacés par d'autres sites. Le web ne se meurt pas, il se renouvelle sans cesse.


© 2016 Philip Tchelovek

Est définie comme contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d'une œuvre de l'esprit en violation des droits de l'auteur, tels qu'ils sont définis et réglementés par la loi (Code de la Propriété Intellectuelle, art. L. 335-3). La violation des droits d’auteurs est constitutive du délit de contrefaçon puni d’une peine de 300 000 euros d’amende et de 3 ans d’emprisonnement (CPI, art. L. 335-2 s.).


Philip Tchelovek

Blogueur scientifique. Présent sur Skõp depuis le 19/03/2016. Articles sous copyright, mais vous pouvez partager les URL librement.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits