Duel avant la tombe

Soleil blanc à son paroxysme. La chaleur fait pendre les langues de soif, les habits poussiéreux collent à la peau comme pour se confondre. Une ombre se déplace dans le sable blond à un rythme disons de croisière.

A la prison, en parlant de croisière, on pourrait penser à un remake de la belle au bois dormant version Far-West USA. Tout le monde roupille et les ronflements résonnent à s'en péter les tympans. Les toiles d'araignée ont investi la moindre parcelle de mur. Joe, Jack, William et Averell pioncent pelle en main dans un tunnel déjà bien entamé. Les gamelles ont un goût de rance épouvantable.

Wanted : Achdé, la terreur du crayon, un lointain cousin des Dalton. Il aurait promis une terre mais il y a eu du grabuge.

Dans le sable doré, l'ombre continue son bout de chemin peinard, chapeau bien enfoncé. Une ombre semble-t-il bien connue.... L'ombre squatte un instant une oasis, pile poil au bon moment alors que les langues commençaient à lécher le sable et à devenir râpeuses.

- Waouaf, Waouaf !! (D'habitude je parle mais il faut passer incognito dans les lieux branchés)

- Ben mon vieux, qu'est-ce qui t'prends, fit l'ombre surprise en se scindant à la transformers.

- Waouaf, Waouaf !! (pas la peine de commencer à danser, on a le temps...)

Les bouches s'ouvrent, voraces. Limite à tarir le point d'eau. Toujours ce maudit soleil blanc à faire cuire un oeuf sur le sable.

-Waouaf, Waouaf !! (sont vachement rouges les gens sur la piste, y'a du déjà du y'avoir une sacrée dance floor)

Chapeau rajusté, l'ombre se bouge. Une tortue passe à son rythme, même pas peur.

A la prison, le silence toujours rythmé par les ronflements devient monotone et même les vautours s'ennuient à se poser sur les remparts et préfèrent reprendre la route des airs.

Fort Custer est bien animé...

çà tire comme dans une fête foraine. Joe la gâchette, son fusil rouillé grommelle. Bert le shérif sent le vent dans ses cheveux à cause d'un trou de balles. Y'a un de ces nuages de poudre, on n'y voit goutte..

- Waouaf, Waouaf !! (hey mais t'a le feu aux fesses ou quoi !! Il est rouge aussi, il a du tricher. Je reviendrai !! J'ai cru voir Travolta)

L'ombre se met à trotter, on dirait qu'elle a enfin trouvé la seconde. Elle projette un peu de sable sur son passage.

Les contours de Fort Custer commencent à poindre. Le contraste est presque saisissant entre gris et jaune. L'ombre se fait plus claire. Un colt, un pistolet. Faut pas l'embêter.

-Waouaf, Waouaf !! ( et dire que je lui ai tout appris, il a oublié la leçon de la discrétion. Chouette une autre fête !! Fallait le dire plus tôt, mon pote !)

- Rantanplan, il est temps d'arrêter de japper mon vieux. On arrive et je crois qu'on a du boulot, fit l'ombre à découvert, en observant avec attention la dernière affiche Wanted plaquée sur les murs.

- ... ( je me tais mais dès qu'on entre sur la piste, je chante même comme une casserole)

L'ombre peu à peu se colore. Une teinte de rouge, de jaune, de brun... Un visage coiffé d'un chapeau de cow-boy, une mèche balancée sur le devant du front.

Fort Custer se fige soudain.

Les billets de banque retournent d'eux-mêmes au coffre, Bert, le shérif se sent plus fort... Le vent souffle soudain une rafale à faire soulever les jupons même des vieilles bigotes.

Seule la librairie continue son tintamarre.

Quelques boules de papier bleutées giclent par les battants de la porte. Une voix tonne de tous les diables. Un chat noir prend la fuite, le poil hérissé, laissant penaude une souris sur son passage.

- Ils vont en avoir du tome 2 et de la Terre promise !! A coup de ...

- De quoi fit, Lucky Luke, la main sur son colt, du mauvais côté du pistolet.

Achdé, la terreur du crayon ne répond pas et continue à vociférer, grattant sa barbe de dix jours et rajustant ses binocles sur son nez. Il balança encore une boule de papier qui atterrit aux pieds de Luke qui shoota dedans avec mollesse.

- Je t'arrête Achdé la terreur du crayon, tu vas rejoindre tes cousins.

Achdé ne bougea pas d'un pouce ou du moins juste un chouia son crayon et griffonna sur une feuille maculée.

"La terre promise chez les Dalton : tome 2".

Un sourire illumina le visage le plus recherché du Far West.

A la prison, comme par enchantement, les ronflements cessèrent. Quelqu'un se mit à beugler que la bouffe était dégueulasse et...

- Averell mais qu'est-ce tu fiches devant, çà traine ? !

- Y'a une belle racine que je veux pas couper, je crois que c'est une fleur rare, je la contourne.

- Une racine !! Va dire çà à Ma elle t'en fera un potage !!

Soudain, l'alerte est donnée. Il parait que les Dalton ont disparu. çà coure dans tous les sens. Les gamelles se renversent. çà pue.

Laetitia Gand

écrivain, chroniqueuse littéraire, rédactrice freelance laetitia.gand422@orange.fr http://le.comptoir.des.mots.over-blog.com/ http://laetitiagand.simplesite.com/434673763 http://leslecturesdelaeti.eklablog.com/

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits