CreativeMornings au Google Zoo Paris

Mardi gris. Métro Blanche. Pavés luisants. Portails fermés.

Bleus-rouges-jaunes-bleus-verts-rouges, les barreaux annoncent la couleur devant ce bâtiment dont la porte nous dit “I’m feeling lucky”.

1ère édition des CreativeMornings dans leur livrée “hors série”, pour découvrir les boîtes les plus créatives de Paris.

Premiers pas. Une silhouette fend la cour. Cheveux noirs et semelles rouges effleurent la cour avant de survoler les escaliers vers la vitre fumée direction think tank… le réservoir à pensées pour avancer.

Le “Zoogle Go”, comme l’a délicieusement renommé un instant la MC du CM Paris, a accepté d’ouvrir la cage et de partager sa méthodo.

Le show commence avec une vidéo qui enchaîne techniques et case studies : tilt brush, street view, data festival, Nissan, Guerlain et autres big companies ayant joué le jeu avec les équipes pour créer une relation constructive annonceur — agence — Googlers.

La raison d’être du Google Zoo : offrir un regard tech, créatif, ingénieux et performant.

Mais avant de plonger dans le détail du Sprint Thinking, des fail-fast-fail-often, prototype, crash, test, learn and try again, POURQUOI DIABLE LE GOOGLE ZOO S’APPELLE-T-IL LE GOOGLE ZOO ?

Réponse : ni acronyme foufou, ni néo-wording branchic-branchouille, c’est simplement un hommage à la première vidéo publiée sur Youtube ! Voilà, now you know et comme le disait malicieusement Rija (Creative Program Manager au Zoo), vous allez sûrement pouvoir le glisser à la machine à café.

The ZOO, en résument très (trop?) grossièrement, c’est 150 Googlers dans le monde qui collaborent avec des clients prêts à poser a minima 200K€ en média. L’entrée est gratuite, la sortie est payante. Pas folle la guêpe.

Le process est calé :

1. Strat with the user

2. Think as an engineer

3 Come up with ideas that solve-help-inspire

Le déroulé est posé :

1. Challenge business posé par le couple agence-annonceur

2. Innovation via un savant mix data-insight-turfu-créa

3. Intervention des services experts — ingé Google

In fine, en un mot comme en cent, ça crée vite, ça joue sur tous les tableaux grâce à des collabs qui ont l’air geek-funky-crazy-talended-pointus… et qui ont donné l’image d’une team qui partage, s’émerveille et a envie de relever de beaux challenges, sans laisser entrevoir une volonté de croquer de l’annonceur en solo.

Si on a ajoute à ça le sourire de Rija, l’enthousiasme de Jojo, l’énergie d’un Brit’ ayant déjà vécu mille vies et celle d’un ancien ayant, je cite, “survécu à plusieurs organisations”, ce mardi gris valait la peine d’être vécu.

Thx CreativeMornings & vivement le prochain matin…

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits