Courrèges signe une Citroën

La Citroën e-méhari électrique signée Courrèges rappellera forcément aux plus anciens la Matra Bagheera Courrèges, blanche elle aussi (avec un peu de cuir fauve). Le groupe PSA a hérité de Matra-Simca, lié ensuite à Peugeot et utilise son patrimoine sous la marque Citroën, pour un modèle hérité lui des années 70, la Méhari.

La Citroën électrique e-méhari (photos Citroën).

Venu des Ponts-et-Chaussées, André Courrèges entre chez Balenciaga (1950), puis ouvre sa maison de couture en 1961, ose le pantalon pour femmes en 1963, lance en France la minijupe en 1965 (deux ans après Mary Quant), revendique le collant en 1967 et le pantacourt en 1968...

Ici, la couleur souligne le blanc

Il est toujours un peu ridicule de souligner un dessin avant-gardiste chez un couturier. Pourtant, chez Courrèges, architecte de formation, le trait est totalement épuré, la ligne réduite à des formes simples, les couleurs toujours franches utilisées pour souligner le blanc. Dès sa collection "The moon girl" (1964), les femmes partent vers l'espace.

En ce temps-là, au 20e siècle, l'homme envisageait le voyage vers la Lune, inventait l'avion long-courrier supersonique et rêvait d'aller toujours plus vite et plus loin. Il s'allégeait.

La femme Courrèges marche. Elle ne porte pas de chaussures à talon mais des bottines. Son vêtement "s'appuie sur ses épaules" et ne gêne pas cette marche. Il ne colle pas au corps, il le laisse libre.
 Accessoire : un chapeau, des lunettes ou une visière... C'est une femme active, elle travaille. La légèreté et l'utilisation de la couleur sont décriées : "C'est la femme-enfant", dit-on.

Le couturier a son parfum, "Empreinte" (1971), et habille aussi -et c'est une première- une automobile, la Matra Bagheera Courrèges (moins de 400 exemplaires) en 1974.

La Matra Bagheera de 1974 et le couturier André Courrèges (photo DR).

Il habille aussi Catherine Deneuve (dans le film Les Demoiselles de Rochefort, de Jacques Demy), Romy Schneider, Brigitte Bardot et même Claude Pompidou, épouse du président de la République.

L'audace n'est pas seulement dans la coupe d'un vêtement résolument fonctionnel et gai. Elle est aussi dans le choix des matériaux. Courrèges promeut le synthétique et joue du vinyle.

André Courrèges est décédé le 7 janvier 2016 à Neuilly-sur-Seine. Il avait 92 ans. Il n'aura pas vu l'accueil réservé à cette nouvelle voiture dont Citroën a publié ce vendredi 26 février les premières photos.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits