Chronique : Treize jours avant minuit de Patrick Carman

Chronique : Treize jours avant minuit de Patrick Carman



Ce roman jeunesse est très sympa à lire. Il y a ce qu'il faut pour attiser la curiosité et pour être tenu en haleine du début à la fin. Malgré tout, je ne sais pas trop quoi en dire dans ma chronique... Il fait partie des romans sympas à lire, mais qui ne laissera pas un souvenir éternel pour autant. Ce que j'en retiens donc principalement, c'est qu'on y passe un bon moment de lecture.

Sans le savoir, Jacob possède un don, hérité de son père adoptif juste avant sa mort... Il est indestructible. Il se rend compte de ce don grâce à la nouvelle élève de son lycée, avec qui il s'est très vite lié.

Un jour, ne sachant pas quoi écrire sur le plâtre de la jeune fille, il décide de noter les mots Tu es indestructible. Ces mêmes mots soufflés par son père adoptif juste avant de mourir. Par la suite des événements, ils se rendent comptent que ces mots donnent la possibilité d'être réellement indestructible. Ce don, Jacob la en lui. Mais très vite, ils comprennent qu'il peut le transmettre à qui il veut ainsi sauver des vies. Mais à quel prix ?

Je ne sais pas si je m'attendais réellement à quelque chose en commençant ce livre. Peut-être à plus d'action ? Plus de fantastique ? Je ne me suis pas ennuyée mais j'ai ressenti un manque tout de même. Pendant un moment, on assiste à la compréhension de ce don, aux différentes situations où il est impliqué, souvent par des essais des jeunes qui ont bien sûr envie de comprendre et de profiter de ce fabuleux pouvoir. C'est surtout la fin qui a retenu mon attention car il y a des conséquences à l'utilisation de ce don et pas des moindres ! Là, les choses sont réellement devenues intéressantes et les événements se sont enchaînés. Ce n'était pas possible autrement de toute façon, puisque le temps leur est compté. J'ai donc été vraiment happée par la fin, mais assez peu jusque-là, même si ça se lit très facilement. L'intrigue reste entraînante, en particulier parce qu'on veut savoir où l'auteur veut nous mener avec ce don si particulier. C'est un peu dommage qu'on n'assiste pas plus que ça aux situations dans lesquelles il est impliqué. La majorité des situations sont des bagarres, des règlements de compte, sinon ça se déroule assez brièvement et c'est dommage vu tout ce que l'on peut faire avec un tel don ! Ça reste donc plaisant à lire mais j'aurais voulu que le côté fantastique soit davantage mis en avant, même si la chute est vraiment bien trouvée et exploitée.

Par contre, ce que j'ai vraiment bien aimé dans ce roman, c'est la relation entre Ophelia, surnomée Oh, et Jacob. Ses sentiments à elle sont plutôt flous par moments, mais l'amour que porte Jacob à la jeune fille est tellement beau. C'est mis naturellement en avant, donc pas trop non plus. Juste ce qu'il faut pour apprécier davantage ce personnage. Jacob est aussi le plus posé du trio, le plus raisonnable. Il se pose les bonnes questions, même s'il n'ose pas toujours s'affirmer, parfois à raison d'ailleurs.

Oh est parfois imprévisible et difficile à suivre mais la fin explique beaucoup de choses sur son comportement. Quant à Milo, le meilleur ami de Jacob, il est très présent, du début à la fin, mais je n'ai pas vraiment trouvé son intérêt si ce n'est la touche d'humour qu'il apporte à l'intrigue parfois très sombre.

En bref, c'est un roman jeunesse plaisant, rapide à lire, mais qui manque un peu d'action par moments, du moins d'un point de vue adulte. Toutefois, le final, et donc les conclusions apportées, est très intéressant.

Marion Laviedeslivres

Chroniqueuse littéraire depuis 2011, aux goûts éclectiques !

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits