Chronique : Au bout de nos rêves de Théo Lemattre

Chronique : Au bout de nos rêves de Théo Lemattre



Autant le dire tout de suite, je n'ai pas réussi à aller au bout de ma lecture. Je ne chronique pas toujours un livre abandonné. Si c'est juste de l'ennui ou le fait que je n'ai pas réussi à accrocher, il n'y a guère plus à en dire. Mais, dans ce roman, certaines choses m'ont dérangée et comme j'ai arrêté à la moitié de ma lecture à peu près, j'aimerais quand même m'exprimer sur cet abandon.

Léonie est une jeune patineuse artistique très prometteuse, son avenir est tout tracé. Mais lors d'une représentation importante, elle fait une chute qui lui coûte sa carrière... Désormais en fauteuil en roulant, elle peut dire adieu au patinage.

Tom est un artiste. Du moins, c'est ce qu'il aimerait faire de sa vie. Ce guitariste auteur-compositeur va d'échecs en échecs, noyant tout son désespoir dans l'alcool. Pour ne rien arranger, sa petite-amie est partie, le laissant encore plus seul face à ses échecs.

Tous deux se rencontrent pour la première fois au bord d'une falaise, désirant chacun mettre fin à sa vie. Mais le désespoir de l'un fait réfléchir l'autre. Les jours passent, ils sont toujours en vie, parfois déterminés, parfois anéantis mais toujours se rapprochant un peu plus l'un de l'autre...

Je ne sais pas tellement par où commencer... Peut-être par le ton donné au récit ? C'est ce qui m'a dérangée le plus je crois. Je n'ai eu aucun problème avec les toutes premières pages, aucun problème avec le fait que les deux protagonistes aient eu envie de se suicider, ni avec leur tristesse, ni même avec leur colère face aux événements de la vie. Tout ça m'a paru normal ou au moins plausible. Là où j'ai eu du mal, c'est l'atmosphère négative qui s'est dégagée de cette lecture du début (après les vint premières pages, plus où moins) jusqu'à l'arrêt de ma lecture, à peu près à la moitié du roman. À noter qu'arrivée ici, les protagonistes ne sont toujours pas ensemble et se sont même à peine revus...

C'est simple, du moment où Léonie (je crois que c'est la plus détestable des deux protagonistes...) a eu son accident, elle est devenue imbuvable... Qu'elle soit en colère, c'est une chose. Qu'elle soit anéantie et dévastée, c'est largement compréhensible. Mais pourquoi la rendre aussi méchante et mauvaise ? À juger chaque personne qu'elle croise (et qu'elle ne connaît donc pas forcément), à souhaiter de toute son âme le malheur aux gens ? Vraiment, dans toute cette moitié de l'histoire, j'ai eu l'impression de n'assister qu'à ça : du jugement et de la haine. J'ai arrêté parce que je n'en pouvais plus, l'atmosphère m'oppressait et pas dans le bon sens du terme. C'est censé être une romance, je ne suis pas censée me sentir mal en la lisant...

Le peu de fois où Léonie et Tom se croisaient, c'était comme un concours de celui qui a la vie la plus nulle. Quelques minutes avant même leur premier rencard, Léonie pensait encore du mal de Tom, à le juger alors qu'elle ne le connait pas du tout, à juger sa façon de vivre, sa décision à vouloir en finir avec la vie... Tout était bon à le critiquer. J'imagine qu'ils finissent ensemble mais leur état et leurs pensées ne se prêtent tellement pas à une relation ! Encore que, Tom devient supportable. Mais Léonie est vraiment détestable et je n'ai pas du tout supporté ce qu'il se dégageait d'elle. Trop de haine en elle, trop de négatif même dans la narration. Cette atmosphère qui ne s'améliorait pas vraiment ne m'a pas convaincue pour poursuivre ma lecture.

Comme je le disais, Léonie est vraiment un personnage détestable... Au début, non. On la découvre comme quelqu'un qui a énormément d'ambition, qui vit pour sa passion et qui est déterminée à tout faire pour réussir. Son accident est tragique puisqu'il signe la fin de sa carrière. Ses réactions sont totalement compréhensibles. Elle en veut à la Terre entière et, dans son cas, c'est bien légitime. Mais toute cette violence, cette haine qu'elle ressent, sont beaucoup trop mises en avant. Bien sûr qu'il faut qu'elle fasse son deuil mais tout est tellement violent pour une romance... Je pense que c'est la façon de décrire les choses qui a été maladroite. Tout est compréhensible venant des protagonistes, leurs réactions, leurs pensées, leur impulsivité face à certaines situations, leur colère. Mais on n'a pas forcément envie d'être au cœur de tout ça pendant une centaine de pages (minimum) quand on lit une romance. Pour ma part, ça a été trop lourd à lire. Surtout cette facilité à juger et à souhaiter le malheur des autres pendant aussi longtemps en terme de durée de lecture...

Pour Tom, ce n'est pas si déprimant. Il va mal lui aussi, il a ses raisons et tout reste compréhensible également. Il noie son chagrin dans l'alcool, se laisse aller un moment mais il remonte. Il essaie et c'est perceptible dans la lecture. S'il juge trop facilement lui aussi, et a tendance à faire de sa pine une sorte de concours avec Léonie dans un premier temps, on sent qu'il a envie de remonter la pente, qu'il se remet même en question lorsqu'il juge trop facilement (Léonie l'a fait également en ce qui concerne son jugement envers Tom, avant que j'arrête ma lecture, mais ça faisait déjà un moment que je ne supportais plus ce personnage et ça n'a pas suffit à me remotiver à en lire davantage...).

En bref, je n'ai pas du tout réussi à accrocher à cette romance à cause de l'atmosphère trop négative qui a finalement pris le dessus sur mon envie de la découvrir... Léonie est un personnage détestable même si son comportement reste compréhensible. Un saut dans le temps n'aurait peut-être pas été de trop pour éviter toute cette haine et cette méchanceté de sa part... La colère et la violence ont trop été mises en avant, gâchant pour ma part le plaisir que j'avais à découvrir ce livre.



Auteur : Théo Lemattre
Editeur : Montlake
Genre : Romance
Pages : 299

Marion Laviedeslivres

Chroniqueuse littéraire depuis 2011, aux goûts éclectiques !

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits