Chapitre 1: La merveilleuse rencontre

Elle avait des yeux magnifiques, c'est la première chose à laquelle pensa le Prince Karl en la voyant. Cette beauté, c'était la fille d'un riche marchand du centre de Bord de l'eau, la capitale d'un puissant royaume à l'ouest de l'Empire. Ses yeux étaient différents, l'un était bleu azur, un bleu cériléen, l'autre d'un vert magnifique, le même vert que celui des feuilles d'un chêne au printemps. La forme en amande de ses yeux les rendaient encore plus beaux. Quand elle regardait les gens, c'est comme si elle nous transperçait l'âme pour découvrir ce qu'il y avait de bon ou de mauvais en nous. Ses yeux, sa bouche, son visage, ses mains, ses jambes, tout aussi beaux que ses yeux, avec des traits réguliers qui la rendaient encore plus aimable.

Les portes du château s'ouvrirent. Elles étaient disposées de telle manière que l'on ne pouvait passer que par celles-ci pour aller dans la forteresse et dans le palais. La forteresse étant au coeur de la ville, et le palais au centre de la forteresse. Le palais des rois avait un accès direct à la forteresse par ces portes. Le Prince Karl, sur une estrade en hauteur, les vit s'ouvrir. C'est un spectacle magnifique qui s'offrait à lui. Un lever de soleil qui donnait à voir des couleurs jaunâtre, orangeâtre, rougeâtre, créant un fond qui s'alliait merveilleusement bien avec la créature radieuse, éblouissante de beauté qui traversa les portes, et qui lui transperça le coeur et l'esprit. Elle était tellement belle que si, au hasard d'une rue nous la regardions dans les yeux, on se sentait bouleversé sans savoir s'il fallait la rattraper ou la laisser passer. On était bouleversé.

Le Prince Karl la vit pour la première fois avec ce décor, et depuis il n'oublia pas cette image, toute sa pensée lui recommandait d'aller la voir. Mais lui, lui, il était timide et n'osait lui parler, ce qui n'impressionna pas Allan qui y alla, d'un pas décidé. Celui-ci avait remarqué les yeux émerveillés du Prince quand il l'avait vue.

Allan, Loizun, Léo, Marc, Julie, et Karl étaient les meilleurs amis du monde, personne ne partait l'un sans l'autre, chacun jouait son rôle, personne n'était oublié, ils avaient reçu un entraînement digne des plus grands. Allan magnait les couteaux, les lames de toutes sortes avec beaucoup d'agilité, Loizun préférait l'art de la discussion mais quand il fallait se battre à l'épée il était agile comme un serpent. Léo ne tergiverssait pas, il avait des connaissances d'art martiaux bien établis, et magnait les sabres avec perfection. Marc, étant l'aîné de tous, connaissait un peu tous les arts mais ses force étaient la précision, la vitesse, l'infiltration, le silence. Julie était robuste, autant mentalement que physiquement, ce qui faisait d'elle la meilleure de tous. De plus l'art du lancé était sa facilité, arc, flèche, lance lui était inné. Quant au prince Karl, lui, c'était la perfection, sachant manier toutes les armes autant celles de lancé que celles de combat rapproché , grand stratège aimé de ses soldats. Il était cependant trop jeune, trop confiant, ayant gagné toutes les batailles qu'on lui offrait. Le Prince était destiné à un grand avenir puisqu'étant le fils du roi, enfant unique, il gouvernerait un royaume puissant, le royaume de Bord de l'Eau, et gouvernerait "l'Empire", son réel nom étant: "Etat Fédéral des Royaumes Occidentaux et Orientaux". Pour l'opinion publique et les Rois, "l'Empire", c'est un peu plus simple.

Allan y alla en souriant, comme a son habitude, quand il allait faire une stupidité. Il était là, il se mit à lui parler, Karl n'entendait pas ce qu'ils se disaient, la seul chose qu'il sut c'est qu'il parlait de lui car Allan le montra du doigt. Karl s'en alla, le visage rouge écarlate de timidité, vers le stand d'entraînement pour aller se détendre l'esprit. Tous ses amis, qu'il considérait comme sa famille, étaient réunis, à l'exception d'Allan qui revint de sa discussion en souriant de malice. Il avait réussi son coup.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits