Cerf abattu : Nicolas Hulot s'en mêle

Après les images tragiques, le 21 octobre, d'un cerf poursuivi lors d'une chasse à courre et réfugié dans une maison à La Croix-Saint-Ouen (Oise), où il a été tué par Alain Drach, veneur, l'indignation persiste sur les réseaux sociaux. Ce jeudi 2 novembre, le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a donné son avis dans 20 Minutes :

« Je peux m’accommoder d’une chasse qui ne laisse pas le temps aux animaux de souffrir et qui joue son rôle de régulation, a-t-il expliqué, appelant à un débat sur le sujet. Mais cette chasse à courre qui prolonge l’agonie, qui met les animaux dans un état de panique, cela doit nous pousser à nous questionner. Nous sommes en 2017, ces pratiques-là remontent à d’autres siècles. »

Deux pétitions sont en cours

Les associations d'opposants à la chasse, AVA (Abolissons la vénerie aujourd'hui), Life 269 et L214 manifestent régulièrement pour l'abolition de la chasse à courre, à Saint-Jean-aux-Bois. Ce samedi 28 octobre, elles ont rassemblé 400 personnes, un record...

Elles ont obtenu le renfort de la Fondation 30 Millions d'Amis qui a lancé une pétition "pour l'abolition de la chasse à courre", ayant obtenu à ce jour 101.300 signatures. On peut la signer ici.

L'ASPAS (Association pour la protection des animaux sauvages) a lancé une autre pétition "pour une réforme en profondeur de la chasse". Elle a 55.700 signatures. On peut la lire et la signer ici.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits