Big Bang ou Big Breathe?

Dans les différents domaines qui me plaisent voire me passionnent, il y a l'astrophysique.

Un principe qui pose problème est celui de l'expansion de l'univers.

Un autre phénomène que l'on essaye de comprendre est celui des trous noirs.

Une des analogies que l'on utilise est que l'univers est une sorte de ballon qui gonfle, les objets massifs (constellations etc.) sont "plaqués" dessus, plus ça gonfle, plus ça s'éloigne l'un de l'autre rapidement.

L'expansion, après une période dite de stagnation, serait en forte accélération.

Sachant que le monde dans lequel on vit n'est pas né au sens littéral d'un Big Bang (explosion), qui loin de "construire" aurait détruit, que certains astrophysiciens envisagent le concept de trou blanc, point de libération de tout ce qui s'accumule au sein d'un trou noir, ne peut-on pas imaginer ceci:

Si on a un univers "ballon", il se gonfle non pas par un Big Bang mais par un Big Breathe.

Ce "souffle" si on le met en parallèle avec non comportements humains se fait par une dynamique du type forte pression, les poumons sont à bloc, puis cette pression se réduit à mesure que les poumons se vident.

Alors on reprend son souffle et l'on recommence.

Ce second souffle ne pourrait-il pas être le témoignage de l'action d'un trou blanc?

Si, parmi les personnes qui lisent ce billet il y a des personnes qui traitent du sujet (#astrophysique), pouvez vous, en commentaire me dire si cette idée est totalement absurde?

Merci d'avance.

Jean-marc Doniat

Concepteur indépendant dans le domaine du Développement Durable, énergie verte, mobilité durable etc. De Tours (37) France

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits