'So innocent, pure and sweet, American honey'

Avis sur le film American Honey- 2016, Andrea Arnold 



C’est une meute libre et décalée qui parcoure l’Amérique. Des quartiers dépravés aux maisons clinquantes, embarqués dans un minibus et bercés par l’alcool et la musique, ils ont tous un seul rêve, faire de l’argent, s’en sortir.

Jake, chef de meute, loup solitaire délirant et charismatique recueille Star. Star, ou plutôt Sasha Lane ici lumineuse, belle, vibrante, vivante tout simplement.

Plus qu’une équipe, ils sont presque une famille, joyeuse et bordélique, tous appliqués dans leur travail de porte à porte. Immergé dans leur voyage, on pourrait presque sentir la chaleur, la sueur couler sur nos fronts, emporté par un esthétisme saisissant et une musique puissante.

« Un film qui marquera la jeune génération » disent certains.

En effet, car non seulement porteur d’un vent de liberté déjantée, American Honey donne envie de voir ce qu’il se passe de l’autre côté de cette planète, de voir comment les gamins grandissent loin de chez nous et quels sont les rêves qui peuplent leurs têtes.

Alors entrez dans la danse, laissez vous happer par la bande son qui a elle seule est déjà un road movie, et partez donc avec eux à la conquête de l'immensité.


Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits