6 Inné


Etre parent. Quoi de plus naturel ? Cela ne fait que quelques millénaires que l’humanité procrée.

Nous arrivons aujourd’hui à la conclusion approximative de sept milliards de personnes sur cette planète dont 4,41 naissances par seconde, soit 380,822 bébés par jour*.

L’idée préconçue de l’instinct maternel a été remise en question. Dans l’esprit collectif, il ne suffit plus d’enfanter pour devenir mère. Un adieu au sens commun.

Etre parent : inné ou acquis ?

Tout dépend du sens que l’on met derrière le mot parent. Pourvoir aux besoins matériels et affectifs pour certains suffisent tandis que d’autres peuvent traverser un désert de difficultés.

A partir du moment où l’on considère ce nouvel arrivant comme un être en devenir, le parcours parental s’intensifie. La remise en question devient inévitable, l’introspection commence. L’être humain, terriblement imparfait, s’engage à en former un autre… sur un minimum de vingt ans.

Il existe des écoles hôtelières, de mécaniques, d’ingénieries, de plomberies, de coutures. Il y a même un C.A.P pour devenir femme de ménage, mais pas une seule école de parents à l’horizon.

Au rythme de l’évolution sociétal, le ‘visage’ de la famille se transforme lui aussi. Pour accompagner ces changements, les mots parentalité, foyers monoparentaux ou homoparentalité sont apparus au XX è siècle.

L’état, après la mise en place des allocations familiales, développe une politique de soutien à la famille avec l’OCDE**, qui s’officialise en France en 1999 avec la création de réseaux d’écoute et d’appui aux parents.

Car être responsable d’un enfant nécessite nombres d’aptitudes et l’être humain ne les a pas toutes. Alors… Est-ce que l’absence d’école de la parentalité relèverait d’une question d’égo ? Car après tout, c’est nous les adultes. Nous avons assez écouté les ‘grands’ durant notre enfance. D’ailleurs, était-ce écouter ou subir ? Et aujourd’hui, sommes nous réellement passés du côté des ‘grands’ ?

Imaginons des écoles qui formeraient les parents de demain. Le fais pas ci, fais pas ça pour adultes. Utopie ou réalité ?

Devant la multitude de personnalité et d’expériences de vie, une école qui enseignerait un programme général pour un besoin distinctif paraît inconcevable. Il s’agit bien ici d’apporter ou de satisfaire des besoins individuels. Le modèle de l’école existant parait bien obsolète face à la vérité.

Etre parent cela s’apprend à tous les stades de l’évolution de l’enfant. Chaque parent grandit avec son enfant, gagne en maturité et réfléchit sur ses erreurs. Car être parent c’est avant tout être ‘grand’, c’est-à dire savoir que l’on ne sait rien.

*http://www.planetoscope.com/natalite/16-nombre-de-naissances-dans-le-monde-natalite-mondiale-.html

**http://www.modernisation.gouv.fr/sites/default/files/epp/epp_parentalite_tome1.pdf

Adame Manode 

Adame MANODE

Écrivain, rédactrice, vidéaste

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits