27 Qui est Emmanuel Macron ?


Né en 1977, Emmanuel Macron est fils de parents médecins. Il rencontre sa femme, Brigitte Trogneux professeur de français, à l’âge de quinze en classe de seconde.

Après un bac S puis un DEA de philo, il intègre en 2001 l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et poursuit en incorporant l’E.N.A entre 2002 et 2004.

Il travaillera durant six ans à l’Inspection Générale des Finances (IGF), au lieu des dix années convenues pour services à l’Etat. Cette démission prématurée en 2008 se chiffre à 54 000 €.

La même année il intègre, Rothschild et Compagnie ou il occupera le poste de banquier d’affaire puis il est promu associé-gérant en 2010, pour arriver au sein de l’Elysée en mai 2012.

Selon ses déclarations de revenus, il aurait gagné plus de 2 800 000 € brut entre 2009 et 2013.

Vie privée

Après la fille ‘cachée’ de François Mitterrand, Les ‘addictions’ de Dominique Strauss-Kahn, le divorce de Nicolas Sarkozy et le ‘célibataire’ François Hollande, les vingt-quatre ans qui séparent le couple Macron ne dérangent pas les français.

Car contrairement aux américains, les français apprécient pouvoir jouir de leur corps comme ils l’entendent. Cette liberté ou particularité pour d’autres, faisant pleinement partie de la culture française.

Sachant que la vie privée impacte toutes nos décisions, il est à espérer que ces vingt-quatre années d’écart ne soient la résultante que d’un pur amour ‘d’enfant’.

Une note poétique au sein du pays ‘dit’ le plus romantique.

Vision politique

Ce pragmatique, cet homme des chiffres se situe à gauche comme à droite. Une gauche libérale en somme.

Cela peut évoquer des souvenirs concernant un ancien homme politique de droite, qui faisait une politique de gauche.

Un petit brun assez agité, très présent dans les médias. Sa première décision avait été d’augmenter le salaire de sa fonction d’environ soixante-dix pour cent.

Malheureusement son nom m’échappe, probablement parce qu’il n’est resté que cinq ans.

Entendre gauche et libérale ensemble c’est entendre : un riche sans-abri, un psychopathe au grand cœur, une chaleur glaciale.

Contenter le patronat et les salariés, c’est ménager la chèvre, le chou, la terre, le marchand et tous les autres.

La fonction de ministre n’est pas celle de président. Elle demande un temps considérable non pas pour gouverner mais pour négocier.

Négocier avec les différents partis politiques, les lobbys, les grandes entreprises ainsi qu’avec ses propres ministres.

L’ambiguïté d’Emmanuel Macron n’est plus à démontrer, il suffit de se pencher sur le conflit d’intérêt concernant le journal Le Monde, ou il avait en 2010, proposé son aide à titre gracieux à la Société des rédacteurs du Monde, lors de la revente du journal, tout en discutant avec Alain Minc qui souhaitait lui-même acquérir le journal Le Monde.

Un joli double jeu.

Malgré ses ambiguïtés ou paradoxes, Emmanuel Macron semble pour le moment être en mesure de fédérer.

Sa plus grande qualité paraît être sa jeunesse qui charrie son lot d’illusions et d’énergie.

Convaincu que la chimère ou le saint Graal, c’est-à dire le travail, existe pour tout un chacun, ne réalisant pas que cette crise est mondiale.

Cet énarque loin du quotidien qui rétorque à un ouvrier qu’il suffit d’aller travailler pour s’acheter un costume est assurément en dehors de la réalité populaire.

Heureusement qu’il porte l’énergie de sa jeunesse, car il va lui en falloir et en grosse quantité, spectateurs de ces hommes politiques qui accèdent au pouvoir. Nous les voyons au fil du temps, assis devant notre poste ‘dépérir’, les kilos qui s’envolent, les yeux creusés et le teint cireux.

Adame Manode 

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron

Adame MANODE

Écrivain, rédactrice, vidéaste

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits