20 après, la vérité sera peut-être connue !

Cela fait 20 ans que les moines de Tibéhirine sont morts. En effet, c'est en 1996 que les sept religieux du monastère de Notre-Dame de l'Atlas à Tibéhirine ont été enlevés et égorgés.

Vingt après, un espoir pour les familles de connaître la vérité sur les circonstances de ces actes.

En 2014, des prélèvements avaient été déjà effectués sur les sept crânes, mais n'avaient pas pu être ramenés en France.

En 2016, une nouvelle avancée, les experts pourront dès lors travailler sur les échantillons rapportés cette semaine après une visite en Algérie de la juge d'instruction Nathalie Poux qui dirige l'enquête depuis le départ de Marc Triviidic.

Les circonstances de la mort des sept moines a toujours été controversée jusqu'à ce jour. Le récit officiel était que les religieux avaient été tués par le Groupe islamique armé, mais cette thèse avait été dénoncée accusant l'armée algérienne d'être impliquée dans leur mort.

Mais aujourd'hui, c'est une étape importante qui vient d'être réalisée. Les prélèvements pourront être analysés, la vérité sera connue et la justice rendue aux familles des sept moines.


Photo Flickr : Jean-Claude Glaisner

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits