15 ans de travaux forcés pour un américain en Corée du Nord

Otto Warmbier est un étudiant américain de l'Université de Virginie de 21 ans qui a été condamné à 15 ans de travaux forcés en Corée de Nord. Pourquoi ? Pour avoir tenté de voler une affiche de propagande dans une des zones réservées aux touristes à Pyongyang. 

"Crime contre l'Etat"

Arrêté par la police alors qu'il tentait de voler cette fameuse affiche l'étudiant américain a alors avoué son "crime" lors d'une conférence devant la presse locale. Selon les autorités nord-coréennes, cette tentative de vol aurait été commise "à la demande d’une Eglise méthodiste américaine avec les encouragement d’une société universitaire secrète elle-même en lien directe avec la CIA". Les autorités ont alors parlé de "crime contre l'Etat". On frôle la folie là ...

Obliger de s'excuser...

Afin de pouvoir diminuer sa peine et dans l'espoir que la Corée du Nord entende raison l'américain s'est excusé lors d'un long discours. "Le but de ma mission était de porter atteinte aux motivations et à l’éthique de travail du peuple coréen. C’était un but extrêmement bête. Je m’excuse auprès de chacun des millions de Coréens et je vous supplie de voir que j’ai été utilisé et manipulé. Je n’aurai jamais du permettre à l’administration américaine de me piéger dans le but de commettre des crimes (…). J’implore le pardon du peuple et du gouvernement de la République populaire démocratique de Corée. Je vous en supplie ! J’ai fait la pire erreur de ma vie ! ». 

Heureusement que les fans de Justin Bieber ne sont pas obligés de faire des travaux forcés à chaque affiche volé...Les trottoirs américains seraient probablement tous très propres ! 


Difficile d'organiser son retour 

L'étudiant était en Corée du Nord pour le nouvel an dans le cadre d'un voyage organisé par l'agence chinoise Young Pionner Tour. Normalement, son retour était prévu pour le 2 janvier. 

Malheureusement pour le jeune homme, il n'y a aucune relation diplomatique ou même amicale entre les USA et la Corée du Nord. Nous pourrions même dire que les relations n'existent pas tout simplement. Aujourd'hui c'est la Suède qui se charge du dossier de l'étudiant. Le dernier représentant suédois qui est venu le voir lui ai clairement expliqué qu'il ne pouvait rien pour lui.

L'étudiant va donc encore devoir attendre avant de pouvoir retourner dans son pays et fricoter avec les méthodistes et la CIA...

Cindy Derache. 

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits