13 Astuces Pour Améliorer Facilement Votre Référencement Naturel

Savez-vous que les 5 premiers résultats de recherche organiques comptent pour 67,60 % de tous les clics ? Des milliers de personnes recherchent chaque jour vos produits, vos services, ou même, des informations sur des sujets que vous maîtrisez.

En tant qu’entrepreneur, vous devez saisir cette opportunité.

Ne laissez pas ces prospects filer directement chez vos concurrents, rendez votre entreprise visible sur le Web grâce au référencement naturel.

Bien que le SEO soit une discipline très technique, cet article a pour but de vous guider dans votre votre quête de visibilité.

Attention, je ne traite pas de tous les facteurs qui peuvent empêcher votre référencement, il y en a en réalité plus de 200. L’idée ici est de vous donner des pistes d’améliorations qui peuvent donner un gros coup de boost à votre visibilité.


13. Utiliser un CMS « Prêt pour le SEO »

« Notre CMS est optimisé pour le SEO » est un argument souvent avancé par les agences de développement Web et malheureusement, entrepreneurs et autres décisionnaires ayant des connaissances limitées en SEO se font parfois avoir.

Il s’agit en réalité, d’une erreur de vocabulaire entre, “prêt pour faire du SEO” et “optimisé SEO”. Aucun CMS ne peut par défaut être optimisé pour le SEO, mais il peut être paramétrable plus ou moins facilement pour optimiser votre site.

Ayant personnellement eu la chance de travailler sur des dizaines de CMS différents tels qu’Adobe AEM ou Silverstripe, je peux vous assurer que même les CMS les plus chers ne font aucun miracle en SEO. Ce que j’ai remarqué, c’est que leur coût est souvent très onéreux et implémenter une stratégie SEO peut vite devenir un casse-tête financier.

Pour partir sur de bonnes bases, assurez-vous de pouvoir éditer facilement :

  • les balises de titre
  • les meta-description
  • les H1
  • les zones de texte
  • les textes alternatifs d’images
  • les permaliens
  • les pages parents

Les CMS les plus populaires sont en général très facilement paramétrables:

  • WordPress
  • Magento
  • Prestashop
  • Drupal
  • Shopify


12. Opter pour un design SEO friendly

Impactant directement l’expérience utilisateur, le design de votre site internet a un impact sur votre référencement naturel.

Assurez-vous que votre design :

  • soit compatible mobile (testez l’affichage sur tablette, smartphone, et ordinateur). Pour le savoir, utilisez le test d’optimisation mobile de Google.
  • est intuitif et sobre. Evitez les design qui sortent trop de l’ordinaire, il faut plaire au plus grand nombre.
  • contienne une balise d’en-tête H1. Découvrez-le à l’aide de mon test SEO gratuit, section “En-têtes de la page”.
  • intègre un fil d’ariane.
  • contienne des données structurées (schema.org, json…). L’outil dédié aux données structurées de Google vous permettra de le savoir.
  • soit codé proprement. W3C validator vous permettra de le savoir.


11. S’enregistrer sur Google Search Console

La Search Console est le moyen le plus fiable de voir comment Google perçoit votre site. C’est aussi l’endroit où Google communiquera avec vous si votre site obtient une pénalité.

  1. Rendez-vous sur le site de la Search Console
  2. Cliquez sur « Ajouter une propriété »
  3. Ajoutez votre URL en incluant le protocol https:// (créez aussi une propriété avec http://
  4. Si vous utilisez déjà Google Analytics, votre adresse email sera automatiquement liée, sinon il faudra faire une vérification manuelle
  5. enregistrer google search console

Voici les éléments clés que vous devriez paramétrer et vérifier régulièrement dans la Search Console :

  • Messages: c’est ici que Google communiquera avec vous si votre site à un problème
  • Analyse de la recherche: découvrez les mots-clés sur lesquels vous apparaissez et le nombre de clics
  • Action manuelle: si vous avez une pénalité, c’est ici qu’elle sera notifiée
  • Lien vers votre site: ce sont les sites qui pointent vers une de vos page web
  • Ciblage international: détermine le pays et la langue ciblés par votre site
  • Ergonomie mobile: vous serez ici informé si un élément n’est pas optimisé pour les affichages mobiles
  • État de l’indexation: vous informe du nombre de pages indexées sur Google
  • Erreurs d’exploration: découvrez les pages qui sont en erreur 404
  • Sitemap: soumettez le fichier sitemap.xml de votre site internet à la Search Console pour faciliter l’indexation de votre site


10. Organiser votre site

Grâce à la puissance de l’intelligence artificielle et à sa compréhension accrue de la sémantique, Google peut plus facilement comprendre quelq sont les mots-clés ciblés. Mais il faut lui donner un petit coup de pouce en organisant son site de manière logique.

Le facteur le plus important en SEO est l’engagement utilisateur et il y a fort à parier qu’un site mal organisé, offrira une expérience utilisateur exécrable. Tout comme pour les utilisateurs, les robots de Google (Crawlers) indexeront plus facilement votre contenu si votre site est organisé de manière logique, en groupant vos pages par sujets ou groupes de mots-clés.

En travaillant sur la sémantique de votre site, vous aurez plus de chance d’apparaître sur les moteurs de recherche.

Qu’est-ce que la sémantique ?

D’après la définition du Larousse, la sémantique est l’étude de la signification des unités linguistiques. Pour faire simple, en SEO, la sémantique est le fait d’organiser les données afin de faciliter leur interprétation auprès des moteurs de recherche et autres applications d’intelligence artificielle.

Ceci passe par l’architecture d’un site internet, l’utilisation des balises de titre, des balises schema.org ou même l’utilisation de synonymes.

La mission de Google est de comprendre et d’organiser les données du monde entier, afin de rendre le contenu de qualité accessible à tous.

L’architecture de votre site

Chaque site internet possède sa propre structure et certaines sont plus ou moins bien élaborées que d’autres.

L’architecture de votre site internet est l’élément qui aura sans doute le plus d’impact sur l’expérience utilisateur et donc par extension, votre performance SEO.

La structure en silo et le cocon sémantique

Imaginez que vous allez a la bibliothèque. Il sera facile de trouver un livre précis car les différents ouvrages sont classés par thème, puis sous catégorie, et même pour encore vous simplifier la tâche par ordre alphabétique du nom de l’auteur.

Maintenant imaginez que cette bibliothèque n’ait pas cette organisation, imaginez que les livres soient rangés n’importe où. Cela sera très compliqué pour vous de trouver ce que vous recherchez n’est-ce pas ? Cela sera d’autant plus compliqué si le nombre d’ouvrages est grand. Ainsi, suite à cette expérience, vous n’y remettriez sans doute plus jamais les pieds.

Et bien avec un site internet c’est la même chose, tout doit faciliter l’expérience utilisateur et vos pages doivent être faciles à trouver.

En SEO, l’organisation semblable à celle de la bibliothèque est appelée une structure en « silo », chacun de ces silos est appelé un « cocon sémantique ».

Une bonne architecture influencera l’apparition de site-links

Je suis convaincu que vous avez déjà vu à quoi ressemblent les site-links. Ces derniers servent à faciliter la navigation directement vers le contenu utile de votre site.

Ces site-links sont générés automatiquement par Google, mais votre architecture influence l’apparition de ces derniers.


9. Structurer vos articles

Les balises d’en-tête permettent de structurer votre contenu en plusieurs parties afin d’en améliorer sa lisibilité et sa compréhension.

L’utilisation de ces titres et intertitres nous ramène droit à nos cours d’écoles où l’on utilisait souvent « Chapitre 1, grand 1, petit a ». Ce sont les bases de l’écriture.

5 astuces pour améliorer la lisibilité et la compréhension d’un article

  1. inclure le mot-clé principal dans le H1
  2. séparer votre texte en plusieurs paragraphe de 2/3 lignes
  3. segmenter votre texte en plusieurs parties avec des intertitres H2 et s’il le faut H3 / H4
  4. utilisez des synonymes de votre mot-clé principal
  5. mettez le texte en forme en utilisant l’italique et la mise en gras à bon escient


8. Utiliser les marqueurs de données

Les marqueurs de données permettent d’étiqueter les données d’une page web pour aider les machines à comprendre la signification de ces dernières et générer des résultats de recherches plus riches tels que le Google Knowledge Graph.

Il existe des marqueurs de toutes sortes :

  • Articles
  • Événements
  • Commerces et services de proximité
  • Restaurants
  • Produits
  • Applications logicielles
  • Films
  • Épisodes de séries télévisées
  • Livres


7. Les mots-clés sont toujours important en 2018

Même si Google utilise des algorithmes de plus en plus élaborés, les mots-clés sont toujours au centre de la stratégie SEO en 2018. Alors certes, il faut écrire pour les utilisateurs et pas pour les moteurs de recherche, mais on peut très bien favoriser les deux.

Quelques astuces pour bien utiliser vos mots-clés

  • Effectuez une recherche de mots-clés (pour savoir comment faire une bonne recherche de mots-clés téléchargez mon guide gratuit sur l’inbound marketing)
  • Positionnez le mot-clé principal au début de la balise de Titre si possible
  • Répétez le mot-clé dans la meta-description
  • Créez une page de contenu pour un mot-clé ou groupe de mot-clé précis (à voir selon le contexte)


6. Améliorer la structure de vos URLs

Attention : cette opération doit se faire uniquement si votre site n’est pas encore indexé par Google, autrement, veillez à rediriger toutes les URLs impactées par le changement à l’aide d’une redirection 301. Si vous n’êtes pas sûr, demandez l’aide d’un expert car vous risquez de perdre votre trafic organique.

Pour créer une bonne URL, il faut :

  • ne pas utiliser d’underscore _
  • utiliser 3 à 4 mots
  • inclure le mot-clé principal
  • supprimer les mots de liaisons
  • montrer la hiérarchie du contenu
  • ne pas être dynamique

Par exemple, la structure des permaliens de WordPress n’est par défaut pas idéale pour le SEO, ni pour les utilisateurs car elle est composée de la date de l’article :

  • http://monsite.com/2017/09/03/hello-world/

Je recommande donc de changer pour une structure plus lisible comme :

  • http://monsite.com/hello-world/ (parfait pour les petits sites concentrés sur un seul sujet)
  • ou http://monsite.com/macatégorie/hello-world/ (recommandé si votre site traite de plusieurs sujets)

Ces URLs plus propres seront plus facilement partageables et donneront une idée de l’organisation de votre site aux utilisateurs.

Changer la structure de vos permaliens WordPress

  1. Rendez-vous dans l’espace administration de votre site WordPress
  2. Dans la barre latérale de gauche, sélectionnez Réglages
  3. Puis cliquez sur Permaliens
  4. Sélectionnez l’option Structure personnalisée et entrez-y la structure de votre choix:
  5. /%postname%/ pour le modèle simple

Ou

/%category%/%postname%/ si vous souhaitez inclure les catégories

Modifier le permalien d’un article

Sur WordPress, vous avez la possibilité d’optimiser le permalien de vos articles, il suffit de cliquer sur le bouton « modifier », situé juste en-dessous du titre de votre article.

Comment écrire un bon permalien ?

  • ne pas utiliser d’underscore _
  • utiliser 3 à 4 mots
  • inclure le mot-clé principal
  • supprimer les mots de liaisons


5. Optimiser vos balises de titre et meta-description

Les balises de titre et meta-description sont les éléments les plus important en SEO. C’est la première impression qu’un internaute a de votre site sur les résultats de recherche.

Ces balises doivent donc capter l’attention des internautes et les inciter à cliquer sur votre annonce. Ne laissez pas de place au hasard, voici pour vous quelques conseils pour rédiger de bons title tags et meta-description.

Une bonne balise de titre doit:

  • contenir entre 50 et 65 caractères
  • contenir le mot-clé visé par la page
  • être unique
  • inciter au clic
  • avoir votre marque comme suffixe

Pour un site e-commerce, la balise de titre prend souvent la forme suivante: [Produit] – [Catégorie] | [Votre marque]

Une bonne meta-description doit:

  • contenir entre 135 et 160 caractères
  • décrire votre page
  • contenir le mot-clé visé par la page
  • être unique
  • inciter au clic


4. Créer du contenu de qualité

Ok, vous apparaissez maintenant sur Google, c’est un premier pas, mais pour continuer à développer votre trafic organique, il faut continuer de créer du contenu. Mais attention, pas question de créer du contenu qui ne créé pas de valeur ajoutée. Il faut que les utilisateurs engagent avec votre contenu, il faut leur fournir l’information qu’ils recherchaient.

Oubliez les 1000 mots, votre contenu doit apporter de la valeur ajoutée et répondre aux attentes des utilisateurs, point. Si le sujet dont vous parlez nécessite 500, 1000, ou même 20000 mots, adaptez-vous.

L’important pour un article de blog est d’apporter de la valeur ajoutée. Pour cela, il faut apporter un point de vue unique, et détailler au maximum afin d’apporter des connaissances à vos lecteurs. Attention à ne pas être ennuyeux, il faut garder l’utilisateur engagé.

N’hésitez pas à intégrer d’autres médias dans vos articles tels que des vidéos, des infographies, et des podcasts.

Utilisez des titres accrocheurs (click baiting) pour vos contenus afin de susciter plus facilement l’intérêt des internautes et améliorer la viralité de votre poste sur les réseaux sociaux.


3. Améliorer la vitesse de chargement de votre site

Vos visiteurs sont pressés et dans l’univers merveilleux du web, vous avez 8 secondes pour les convaincre que vous avez quelque chose à leur apporter. Un site internet rapide est donc indispensable pour maximiser la performance de votre stratégie média. De nombreuses études ont déjà montré qu’il y a une corrélation évidente entre la vitesse de chargement d’un site, son taux de conversion et sa visibilité sur les moteurs de recherche. C’est un facteur important, spécialement pour les appareils mobiles.

Dans un premier temps, testez votre site à l’aide des applications suivantes :

  • Google Page Speed
  • Pingdom Tools
  • GTmetrix

Les mêmes recommandations s’appliquent avec un site WordPress:

  1. Activez la compression GZIP via votre fichier HTaccess ou si vous utilisez WordPress, téléchargez le plugin W3 Total Cache
  2. Activez le cache : vous pouvez faire ça via le HTaccess ou en utilisant le plugin W3 Total Cache
  3. Optimisez vos images à l’aide de compressor.io ou Photoshop
  4. Évitez les redirections inutiles
  5. Minifiez vos fichiers CSS et JS (JSCompress.com et CSScompress.com vous aideront à faire le job)
  6. Retardez l’affichage de vos fichiers Javascript – Si vous avez WordPress, utilisez le plugin ASYNC JS


2. Générer des backlinks avec les articles invités

Les “articles invités” sont très efficaces.

En plus d’améliorer votre référencement naturel grâce à l’acquisition de backlinks, ils vous permettent aussi d’attirer un trafic considérable sur votre site. Ceci contribue au bon développement de votre notoriété et améliore votre crédibilité.

Recherchez donc des sites qui parlent de votre niche et demandez leur si vous pouvez faire parti de leur équipe de rédaction.

Publiez uniquement sur des blogs avec de nombreux lecteurs Beaucoup d’agences SEO fournissent un service de blogging totalement inefficace. Elles postent des articles sur des sites qui ne comptent aucun visiteur.

Ce n’est pas ce que vous recherchez.

Créer du contenu de qualité prend du temps. Postez vos articles uniquement sur des sites influents, avec une audience solide.

Jeter un coup d’œil au nombre de commentaires que le site reçoit en moyenne et à l’engagement des utilisateurs sur les réseaux sociaux est un très bon indicateur.


1. Rien ne vaut une véritable stratégie SEO

Toutes ces astuces ne remplacent en rien une vrai stratégie SEO adaptée à votre entreprise, mais devrait vous donner un sérieux coup de boost. Faire appel à un expert SEO peut vous faire gagner gros.



Note pour WordPress: Installer le plugin Yoast SEO

Le plugin Yoast SEO est gratuit et vous permettra d’éditer facilement vos balises de titres et meta-description, d’optimiser l’utilisation de mots-clés dans votre contenu, générer automatiquement un sitemap au format XML, et même d’ajouter des marqueurs de données.

Vous pouvez le télécharger directement sur le site de WordPress où il vous suffira de suivre les instructions ci-dessous :

  1. Rendez-vous dans l’espace d’administration de WordPress (en général: votresite.com/wp-admin)
  2. Dans la barre latérale gauche, cliquez sur Extension, puis Ajouter
  3. Dans la barre de recherche située sur votre droite, cherchez « Yoast SEO »
  4. Cliquez sur Installer
  5. Puis sur Activer
  6. Wordpress installer Yoast

Note : ce plugin ne fait pas le SEO, il vous donne seulement des informations, la possibilité d’optimiser votre contenu et de modifier vos balises de titres facilement.

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits