11 Spiritualité


Définition : 1. qualité de ce qui est esprit, de ce qui est dégagé de toute matérialité. Spiritualité de l’âme. 2. Ce qui concerne le spiritualisme, la vie spirituelle.*

De façon générale le sens du mot spiritualité est propre à chacun. Il a surtout une connotation religieuse mais sans chef spirituel. Etre dans la spiritualité est aussi une façon de se dégager de toute doctrine pour laisser éclore la sienne même si celle-ci reprend des préceptes de diverses religions.

Alors pourquoi le spirituel et non le religieux ?

Il s’avère que la foi peut se passer de maître, que les enseignements sont souvent obscures quand ils ne sont pas obsolètes, même si les commandements : ‘tu ne tueras point’ ou ‘ne convoiteras pas’ restent une évidence. Ce qui reste des enseignements des trois principales religions monothéistes n’est pas réellement adaptable à notre siècle, en dehors du fait qu’il faille souvent des ‘traducteurs’ pour en comprendre le sens.

Ne plus faire partie d’une communauté permet de s’affranchir et de grandir. L’oiseau finit par quitter le nid. L’envol permet de faire le tri entre les doctrines bêtement ingérées et une réflexion en propre.

Garde t-on ce qui nous arrange ?

Souvent mais pas seulement. Comprendre est sans aucun doute le maitre mot. Il est difficile d’accepter sans compréhension. La conscience est un muscle qui ne demande qu’à se développer. Un entrainement à la réflexion est nécessaire. Le stade de l’enfance n’est qu’un chemin d’entrainement pour ensuite jouer dans la cour des grands.

Quel avenir a la spiritualité ?

Depuis le moyen âge, l’époque des découvertes de nouveaux territoires, le genre humain n’a eu de cesse de s’émanciper. L’ère industrielle a apporté le confort, dégageant ainsi du temps dans la vie de tout un chacun.

Malgré le fait que la religion catholique soit la première au monde, son nombre d’adepte ne cesse de décliner au fil des siècles. Les maîtres ou chefs spirituels auront toujours des disciples, mais les lieux de cultes sont amenés à se vider. Ce besoin d’un référent est et continuera à être ponctuel, le genre humain pour grandir à besoin de se confronter seul à lui-même.

Loin du pari de Pascal, il utilise sa liberté pour découvrir un vaste territoire. Le sien.

*Larousse 2008

Adame MANODE

Adame MANODE

Écrivain, rédactrice, vidéaste

Rejoignez Skōp, c'est gratuit!

Le magazine collaboratif qui vous paye pour écrire, voter & partager.

  • Aucune publicité pour les donateurs
  • Auteurs rémunérés par les dons des lecteurs
  • Contenu exclusif et personnalisé
  • Publication facile de tous vos écrits